Yoga et transformation de la personnalité

Yoga et transformation de la personnalité

La peur que le mot transformation”peut nous infliger , est non fondée, car la vie entière n’est que ça.

S’opposer au changement, c’est méconnaître la vie.

S’agripper à ce qui procure la survie, c’est mourir, stagner, ne plus évoluer.

La vie elle progresse sans cesse vers ce qui est plus haut et beau.

Elle ne s’arrête jamais.

La vie est d’une richesse infinie et elle nous est donnée à chaque instant; elle est le renouvellement incessant de l’être.

Ce qui importe, c’est de ne jamais vivre dans le passé, mais de saisir le moment pour qu’un futur nouveau et enrichissant  se fasse.

Le passé qui nous retient, nous a mal enseigné;

Le passé bien digéré, laisse toujours un bon souvenir.

Il faut pouvoir s’élancer dans la vie, comme dans la plus passionnante de toutes les aventures, qu’il y a à vivre.

La transformation yogique, est une transformation de l’être humain entier, sans réserve;

la réaliser, c’est – changer de quelqu’un qui subit, en quelqu’un qui agit,

Vivre en état de yoga, c’est ne plus subir, mais agir, pour préserver la paix.

Pour l’homme intérieur, il n’y a pas de “devenir”; toujours est-il déjà, ce qu’il conçoit devenir, ce qu’il veut être.

Il n’y a pas de  transformation pour celui qui est, l’être est tout  fait parfait et inchangeable,mais il se manifeste sur les multiples formes, qui sont les facettes de notre personnalité.

Un homme réalisé, est un être sûr de lui même, qui reste le même, tout en incorporant les états les plus divers.

l’homme extérieur c’est l’homme”mortel”, la personnalité  changeante et aux prises avec le monde phénoménal et éphémère-l’homme intérieur, c’est l’être inchangeable et parfait, participant à l’éternel, à l’immortel.

Trouver le havre de paix en Soi, c’est trouver Dieu,

C’est alors seulement que le vrai changement s’opère en nous, de l’être qui subit les métamorphoses, nous nous transformons en un simple spectateur d’événements, qui n’est jamais ébranlé par quoi que ce soit.

Quand le calme intérieur nous reste enfin acquis, du fait de la pratique incessante de nous identifier à lui, nous pouvons constater que nous subissons nullement les événements, mais sommes leurs créateurs. 

Si l’on espère et désire un changement, tout en continuant à cultiver secrètement la peur de l’échec, l’on n’aboutira qu’à un antagonisme des forces intérieures;

c’est précisément ce conflit intérieur qui est à l’origine des sentiments d’insécurité et de désarroi.

Dans un tel état de détresse, il importe de vouloir vraiment changer de fond en comble.

Pour provoquer le changement, il faut vivre comme s’il s’était déjà accompli, il faut s’imaginer dans la perfection de l’être, dans son expression, la plus cohérente avec le Soi profond.

Il n’y a de meilleur avenir que pour celui qui le désire véritablement.

Il n’y a d’espoir que pour celui qui sait maintenir sa foi en lui même.

Le mauvais destin n’existe pas.

La vie nous place toujours là où nous pouvons évoluer.

Ce n’est pas elle qui détermine que les leçons que nous recevons soient faciles ou dures, mais nous même,

Si nous apprenons à aimer la vie et à respecter ses lois, nous l’embellirons par notre présence, et elle nous facilitera les choses-oui, elle nous gâtera, car nous devenons nous même une de ses forces de plus en plus puissantes. 

Si cependant nous ne la respectons guère, ou nous restons indifférents à ses charmes et beautés. elle ne saura que faire de nous, ou nous mettra à l’épreuve, jusqu’à ce que nous fassions le bon usage de nos dons naturel.

Pour conclure:

  • la vie c’est que changement et transformation.

  • accepte le changement est la transformation c’est être dans le flux de la vie.

  • La vrai transformation c’est l’évolution intérieure et l’ouverture ou grand Soi.

 

Regarde le calendrier des cours inscris-toi pour la méditation gratuite