Jeux Divin de l’être
Le jeux Divin de l’être

Jeux Divin de l’être

LE JEU DIVIN DE L’ÊTRE

Mère imparfaite, dans la perfection du jeu divin de l’amour qui, comme par magie, traverse la voie lactée de l’être. C’est pourquoi j’ai appris que tout est bien ainsi, l’imperfection dans la perfection est perfection.


 DANS MON ÊTRE

La mère enseigne à la femme, la femme enseigne à la mère. La mère enseigne à l’enfant, l’enfant enseigne à la mère. Mais la mère enseigne à la femme qui enseigne à l’enfant comment être un homme, comment construire la vie, au centre du JE SUIS. 

Par conséquent, d’une affirmation à l’autre, la mère est heureuse avec sa fille, qui heureuse d’être une femme honore la vie du JE SUIS.

En tant qu’âme, je suis, moi-même, dans la vie, où elle surgit, à la source du JE SUIS, sans nom ni forme, dans l’infini et dans l’éternel présent.


UN JEU

Cela ressemble à un jeu de mots, mais c’est ce que je suis… LA VIE.

Au-delà de tout, au-delà du monde, au-delà des formes, au-delà des pensées, au-delà des sentiments et des émotions, pourtant, me voici aussi, pour vous qui lisez, dans le jeu de la vie, JE SUIS.


 POUR TOI ÊTRE

Pour toi je suis dans le monde, je suis dans la forme, je suis dans la pensée, et dans l’émotion de te rencontrer, toi être qui est l’être du je suis.

De mon point de vue, tu est très important, parques tu est dans l’être de toi, et ce que est toi dans l’être de toi, je le suis aussi en moi, dans l’être de moi, nous aimons et sous sommes, le même être et le même amour.


 JE SUIS NOTRE HISTOIRE D’ÊTRE

Puisque ce que je suis est si cher à mon cœur comme vous êtes cher au vôtre, je vais te raconter l’histoire dans laquelle tu t’est trouverez.

Significatif, très intense, la vie du Je suis, que de vie en vie affirme la vie.

Pourquoi cette vie, pourquoi ainsi dans le Je suis?


 LE JEU DE L’HISTOIRE DE L’ÊTRE

Vous l’aimerez, elle a commencé au début des temps, elle est venue de l’espace sidéral, au-delà de toute idée d’hommes et de femmes et de toute séparation d’avec vous et moi, mais là où nous étions, UN.

Au plus profond, dans un repos éternel et sans création, dans la félicité intérieure de l’ensemble.

Puis l’intérieur a explosé de joie et de lumière et de joie encore elle a agi, s’exprimant, dans les flammes et le feu, dans le froid sidéral, condensé, son mouvement a créé les vents, les pluies sont tombées, de la mère qui a tout créé avec joie ‘ votre vie, la mienne, la sienne dans la sienne créa et l’être s’émerveilla.

Très éloigné, au-delà de ma vision du temps : peut-être chez toutes les femmes et tous les hommes, ce n’est pas la mère qui a explosé, mais le père qui, dans la joie, a offert un univers d’étoiles et de galaxies où vous et moi sommes ici.

Peut-être que c’est l’eau qui s’est brisée «et que dans le feu de l’amour caressé», la création qui est née, où vous et moi sommes encore là, encore une fois, avec le soleil rempli de feu qui se réjouit avec les étoiles dans le firmament, le ciel qui accueille l’éblouissante lune, dans son ventre avec douceur et beauté, suspendue au regard du souffle du cœur, qui l’embrasse avec amour, nous sommes toujours là, regardant sa lumière, comme ses enfants tous ici sur terre, qui tourne et il se retourne et continue toujours de danser, sans fin encore pour la beauté.


PARCE QUE JE SUIS L’ÊTRE

L’important est que je sois là avec toi, depuis des éons, sous forme et forme, Lumière particulière, JE SUIS c’est la vie.


 DANS MON SOURIRE D’ÊTRE

La vie veut vivre tout le temps dans un espace constant, un plaisir sans fin, tourbillon dansant.

Éternellement présent, dans la joie d’être ce qu’il est,

Comme un enfant souriant, comme un enfant joyeux, comme une femme heureuse, comme une mère merveilleuse qui naît à chaque instant pour les yeux des enfants.

La mère de la mère et la fille de la fille, c’est ainsi que le monde tourne, je suis la terre, l’eau, le vent, je suis le souffle qui respire, je suis le fleuve dans mon cœur, JE SUIS.


 PARCE QUE JE SUIS L’ÊTRE

Je suis ici pour jouer, je suis ici pour aimer, je suis ici pour me demander pourquoi le monde à oublié, le sens de la vie, la joie d’être créé, par la mère et le père et dans la vie se sentir aimé par:


  • Être créé par l’univers
  • Être l’univers en soi
  • Le Soi Universel

Regarde le calendrier des cours inscris-toi pour la méditation gratuite